Olivier Roisin


Formé à l’Institut Dalcroze en pédagogie artistique, Olivier Roisin a donné cours d’expression corporelle à l’Académie d’Anderlecht pour des groupes d’enfants et d’adultes. Par ailleurs, il est aussi formé en gestion positive des conflits interpersonnels par l’Université de Paix. Cela lui permet de transmettre, tant aux élèves qu’aux équipes pédagogiques, des outils qui permettent de garantir un climat bienveillant et propice à la collaboration. En juin 2017, il obtient le Brevet d’Aptitude à la Gestion d’Institution Culturelle (BAGIC). Pour son travail de fin d’étude, il s’intéresse de près à la gouvernance collaborative qu’il expérimente dans l’ASBL Mouvance. Il en compare les principes avec l’improvisation collective chorégraphique. Pour lui, ces deux pratiques se rejoignent dans une vision pragmatique de la démocratie. Depuis juillet 2018, il a pris les fonctions de Directeur du Centre Culturel du Brabant Wallon.

En 2011, il fonde l’ASBL Mouvance avec l’objectif de permettre à tous de pratiquer la danse contemporaine. En 2014, poursuivant les objectifs de l’éducation permanente, il lance la Compagnie R9 à Charleroi dont il transmet la coordination à Bruno Briquet en 2016. En 2017-2018, il contribue au développement de la « Cie BW » par la mise en réseau et la recherche de financement.

Sur le plan artistique, après vingt ans de pratique assidue de danse classique, il commence son parcours par la participation au projet participatif « Danse du quotidien — Charleroi, Ville » de Flavia Ribeiro Wanderley, commandé pour la biennale 2010 à Charleroi Danse. En 2012, il expérimente la création collective dans le cadre d’un échange de jeunes artistes pour le Festival DABA Maroc. Suite à cela, il fonde le collectif interdisciplinaire « In Extremis ». Il co-crée « VIS-à-VIE » pour le Festival On marche 2013 à Marrakech et « Heimlich », une pièce interdisciplinaire sur le thème de l’intimité qui se joue dans des maisons privées. Ensuite, en 2014-2015, la jeune chorégraphe bruxelloise Fanny Brouyaux lui donnent les rôles d’interprètes et de chargé de production pour la création de « Un bruit » dans le cadre de la commémoration des 50 ans de l’immigration marocaine en Belgique. En 2015-2016, il co-crée « Mythologies », pièce interdisciplinaire s’inspirant de « L’homme qui prenait sa femme pour un chapeau » d’Oliver Sacks sous la direction d’Hélène Lacrosse, jeune metteur en scène. Enfin il co-crée « Un tout petit peu plus loin » avec le Collectif H2Oz, une création au confluent de la danse et du théâtre s’adressant à tous, dès 2,5 ans, présentée au Festival de Huy en août 2017.

Aujourd’hui, pour Mouvance, Olivier se définit avant tout comme un médiateur. Il aime être au confluent des arts et des disciplines : l’éducation permanente, les arts de la scène et l’enseignement. Il aime relier les personnes et les projets. Avec la « Cie BXL », il veut accompagner un groupe dans la création collective en encourageant un processus bienveillant et inclusif, ouvert à tout un chacun.
Texte Odoo et bloc d'image

Cette saison, Olivier vous propose

Cie BXL (Nom provisoire)

Création collective
Tout au long de la saison, Catherine accompagnera le parcours de la Compagnie BXL (nom provisoire) :

1° Quelques séances d'approche pour prendre le temps de présenter le projet.
2° Trois WE de formation avec des professionnels de la scène pour mieux appréhender le corps, l’espace et le mouvement.
3° Un projet de création collective qui part des envies de chacun, encadré par Olivier, en tant qu'artiste accompagnant.
4° Des représentations publiques dont la forme reste à inventer.

Pour pouvoir rejoindre le projet de création collective, il faut avoir participé à 2 formations (minimum).
Je m'inscris!