P.E.C.A. 

Culture-Enseignement

Depuis 2015, en Wallonie et à Bruxelles, Mouvance met sur pied des projets "Culture-Enseignement" qui répondent aux enjeux scolaires. Aujourd'hui, notre équipe de médiation culturelle s'ancre dans l'optique du Parcours d'Education Culturelle et Artistique (P.E.C.A.) et s'adapte aux réalités des écoles et des professeurs volontaires, en maternelle, en primaire, en secondaire, ainsi que dans le supérieur.

Contactez-nous

20-21 - "Art'stronomie" avec l'école Peter Pan de Saint-Gilles et la Haute Ecole De Fré à Uccle

Ensemble, Marie-Eve Ronveaux (professeur de la section pédagogique de la Haute Ecole De Fré) et Catherine Lemaître (géographe et danseuse dans Mouvance) imaginent le projet. Rapidement, des points se crée avec deux institutrices de l'école Peter Pan et une autre enseignante de la Haute Ecole. Le projet s'élabore collectivement et poursuit deux objectifs :

1° Entre septembre et décembre, sensibilisation d'enfants de primaire à l'utilisation du corps en mouvement en vue de favoriser les apprentissages et le bien être

2° Entre février et avril, sensibilisation des étudiants au mouvement créatif et création de séquences d'apprentissage qui intègrent le corps en mouvement pour faciliter les apprentissages dans le domaine géographique. Ces activités sont testées dans les classes par les futurs enseignants.

En 2020, au total, 42 enfants touchés, 48h d'ateliers

Un projet mené dans le cadre de l'axe "Sciences et créativité" de l'appel à projet "La culture a de la classe" de la CoCoF

Vidéo

19-20 - "Forêt" à l'école de  Bossière (Gembloux)

Dans le cadre du projet "Création d'une forêt" mené par le CEC l'Atelier Sorcier (Gembloux), Penny Demeester propose 2 ateliers d'1h40 dans les 4 classes participantes (80 élèves) qui permettent 1° d'aider les enfants à intégrer des notions scientifiques sur le fonctionnement d'une forêt et des êtres vivants qui la constituent par l'imaginaire et les expériences somatiques et 2° de nourrir la créativité plastique des enfants par l'expérience de leur corps en mouvement.

19-20 - Intervention à l'école primaire de St Job à Uccle

A la demande des institutrices de 3è primaire, deux ateliers (1h40) ont été menés dans l'école par Nathalie Louette. Une expérience collective qui sort du quotidien. Une expérience qui passe par l'expression du corps et l'apprentissage d'un extrait de la comédie musicale "Faire le tour du monde en 80 jours". Parallèlement, le chant a été travaillé en classe et a permis aux élèves de situer certains lieux sur la carte.

17-18 - "Espèces rares" à Gembloux

Imaginé par le Centre Culturel de Gembloux (coordination et atelier vidéo) en partenariat avec le CEC Les Ateliers Sorciers (arts plastiques), ce projet interdisciplinaire a permis à Olivier Roisin et Coline Zimmer (danse) de travailler avec 10 classes sur 5 projets différents :

- Projet "Hybride" pour les P5-P6 de Grand Manil

- Projet "Arbre" pour les P5-6 de Corroy-le-Château et d'Ernage

- Projet "Microcosme" pour les P1A-2A de l'Athénée royal

- Projet "Abeille" pour les P1-2 de Corroy-le-Château et les P6C du Collège Saint-Guibert

- Projet "Noise" pour les P6A du Collège Saint-Guibert et les P5-6 de Lonzée

Dans chaque classe, un projet en 15 étapes a été proposé, dont 7 ateliers consacrés à la danse. En fin de projet, il est apparu que le mot "danse" déclenchait des attentes qu'une approche contemporaine et créative n'avait pas nécessairement permis de satisfaire. Néanmoins, les professeurs ont souligné le lien entre les ateliers de mouvement et le développement de la créativité et de l'expressivité. A l'avenir, nous utiliserons donc le vocable "expression corporelle" dans nos projets.

16-17 - Médiation entre élèves et professeurs de 3è A-B de l'Institut Demot-Couvreur de Bruxelles

A travers 3 ateliers de 4h de mouvement et de théâtre, ce projet mené par Romane Uyttersprot a permis de créer du lien entre élèves et professeurs, pour mieux apprendre ensemble : 

1° Installer des relations sereines entre les élèves à travers des activités corporelles

2° Installer au sein de la classe un climat propice à l'élaboration de savoirs-être dans une perspective de construction de savoirs et savoirs-faire.

3° Valoriser, chez les élèves, l'estime de soi en travaillant sur leur créativité.

16-17 - "Alternatives solidaires" au Collège du Sacré-Coeur de Charleroi

Dans les 12 classes du 2è degré (3è-4è secondaire), ce projet a permis de renforcer la cohésion à travers 4 actions :

1° Expérimentation d'un Réseau d'Echanges de Savoirs (RES), en début d'année avec les titulaires

2° Election (constructive) des délégués de classe

3° Expérimentation de l'improvisation collective en cours d'éducation physique (5 séances d'1h40) en vue de travailler sur la cohésion au sein du groupe (sans séparer filles et garçons, comme c'est habituellement le cas)

4° Projection d'un film permettant d'ouvrir un débat sur la solidarité à partir d'un enjeu de société

Au total, 300 élèves touchés (12 classes de 3è-4è), 30 enseignants impliqués, 142 h d'activité organisées.

Un projet porté par Olivier Roisin, en collaboration avec Bérénice De Clercq, Colline Etienne, Nathalie Louette, Delphine Mertens, Adèle Pion, Francesca Saraullo, Romane Uyttersprot (intervenantes artistiques) et Anaïs Teresi (analyse des évaluations). Un projet financé par le Pouvoir Organisateur et par la Cellule Culture-Enseignement.

16-17 - "Corps et voix au musée / Objet en je(ux)" avec l'Institut Ste Marie de La Louvière

Des élèves de 3è secondaire en arts d'expression sont amenés à créer un spectacle déambulatoire au coeur des collections permanentes du Musée royal de Mariemont. Après avoir découvert le théâtre, le mouvement, l'électroacoustique et les collections du musée, ils se sont répartis en atelier de création. Ensuite, pendant 3 jours, ils créent au coeur du musée. Puis, ils jouent à sept reprises leurs courtes créations, permettant à 300 spectateurs de les découvrir.

Au total, 30 élèves touchés, 66 heures d'activités, 300 spectateurs. Un projet mené par Olivier Roisin (coordination et expression corporelle) en partenariat avec Alexandre Van den Abeele et Vincent Hennebert (professeurs), Mélanie de Brouwer (Service pédagogique de Mariemont) et Raphaël Vens (électro-acoustique). Un projet financé par le Pouvoir Organisateur, par la Cellule Culture-Enseignement et par la Province du Hainaut.

2016 - Projet MAS-SACRE pour Charleroi Danse

En 2016, Mouvance se voit confier la gestion du service de médiation de Charleroi Danse, le Centre Chorégraphique de la Communauté française. Le chargé de projet monte alors un projet pilote interdisciplinaire au Collège du Sacré-Coeur de Charleroi, rassemblant trois classes d'éducation physique, une classe de Français et une classe d'Arts d'expression, en résonance avec le spectacle MAS-SACRE de la chorégraphe belge, Maria Clara Villa Lobos. Un partenariat se tisse également avec Contredanse, le centre de documentation pour la danse en Belgique, qui amène son expertise sur l'histoire de la danse (Sacre du Printemps, Nijinski).

Au total, 28 heures d'activités, 50 élèves touchés, 6 personnes mobilisées : Olivier Roisin (coordination et atelier de rythmique Dalcroze), Colline Etienne, Marie Limet et Lydie Pire (danseuses intervenantes), Maria Clara Villa Lobos (chorégraphe) et Mathilde Laroque (Contredanse). Un projet financé par Charleroi Danse.

Lien vers le web-doc réalisé par les élèves

2015 - Atelier de danse dans le secondaire à Charleroi

En collaboration avec Charleroi Danse, le Centre chorégraphique de la Communauté française, les intervenants artistiques de Mouvance développent des ateliers de 5 séances de découverte de la danse contemporaine, dans le cadre de cours d'éducation physique. Ces ateliers en mixité et non-mixité de genre permettent aux élèves de découvrir leur propre créativité en mouvement. 

2015 - Jour obscur - Création en 6è primaire à St Josse

Avec les 2 classes de 6è primaire (31 élèves) de l'école Joseph Delclef de Saint-Josse (D+), Delphine Mertens et Olivier ROISIN créent "Jour obscur", une pièce de danse-théâtre, inspirée de "Tintin et le temple du soleil" que tous les enfants ont lu en classe.

En fin de projet, les 6 objectifs fixés avec les enseignants ont été atteints : 1° Fonder le groupe, 2° Apprendre à collaborer, 3° Découvrir les arts vivants contemporains, 4° Créer un spectacle, 5° Présenter un spectacle, 6° Développer l'estime de soi.