Formation : 

La danse par,
pour, avec tous

Comment aborder l'art chorégraphique contemporain ?

Formulaire de pré-inscription

Intention

Dans nos discussion avec le milieu chorégraphique, plusieurs témoignages se croisent et nous alertent. "Votre spectacle est vraiment super, mais mes publics ne sont pas prêts. Ça ne marcherait pas chez moi." "Votre univers est trop conceptuels pour les gens du coin." Bref, les programmateurs se sentent frileux à l'idée de programmer et les travailleurs des arts et de la culture semblent démunis face aux œuvres chorégraphiques.

Pourtant, la danse est un langage que tout le monde pratique, a minima en soirée, lors des fêtes de famille, entre amis... Chaque être humain s'est déjà senti vibrer, avec ou sans musique. Sans cesse, nous bougeons. Dès lors, pourquoi nous sentons-nous parfois si mal à l'aise face à certains spectacles ?

Peut-être ne sommes-nous, simplement, que les héritiers de Descartes, lui qui dénigrait les sensations au profit de la raison ? Pourtant, aujourd'hui, les scientifiques ont prouvé que nous ne sommes pas aussi rationnels que ce qu'il aurait voulu nous faire croire (Antonio Damasio, par exemple).

Aussi, pour aborder un spectacle chorégraphique, peut-être suffit-il simplement de se reconnecter à ses sensations, à ses intuitions, à son libre-arbitre... Faire appel aux neurones miroirs qui permettent l'empathie, faire confiance à ce qu'on sent, plutôt que chercher à comprendre...

Cette formation offre aux participants l'occasion de vivre cette approche par le corps en mouvement qui ouvre la conscience de soi, de l'autre et de son environnement, pour ouvrir les possibles et l'imaginaire. Un autre monde s'envisage alors, dans l'équilibre du corps et de la raison.

Raison d'être

Permettre aux participants à la formation de se sentir compétents dans l'approche d'univers chorégraphiques contemporains, à envisager comme autant de ressources créatives pour les publics avec lesquels ils travaillent.

Objectifs

- Accompagner les publics dans leur appréhension des arts chorégraphiques contemporains

- Appréhender quelques repères d'histoire de la danse, notamment en lien avec l'éducation somatique

- Ressentir et comprendre l'interdépendance entre sensations, émotions et besoins en situation de médiation

- Mettre en place des activités qui favorisent la conscience de soi par le corps en mouvement

- Valoriser la diversité des points de vue face au langage non verbal

- Oser le mouvement pour mieux appréhender l’œuvre chorégraphique

- Mettre en place un climat coopératif et bienveillant au sein d'un groupe

Méthodologie et contenus

La formation se déroule sur deux journées consécutives qui permettent aux participants de s'immerger dans l'expérience et de créer des liens entre tous les dispositifs proposés :

- Pratique de la danse improvisée en solo et en duo

- Composition collective en sous-groupe

- Projection de captation vidéo et ré-appropriation des mouvements

- Jeux à partir des paramètres du mouvement

- Réflexion collective (orientée vers la démocratie culturelle)

Inscription

Formation gratuite, mais inscription obligatoire

Formulaire de pré-inscription : 
https://forms.gle/hFvtJeLX79erMxMQ9

Participants

Entre 10 et 18 personnes, travaillant dans le secteur culturel et/ou artistique, sans exigence de pré-requis en terme de pratique de la danse ou de connaissance du domaine chorégraphique

Agenda et programme

La formation aura lieu en janvier et/ou février 2023.

Jour 1 : Expérimentation et décodage

Jour 2 : Œuvres et perceptions

Horaire : 09h-16h, soit 12 heures de formation en tout

Lieu

La formation se déroulera en région bruxelloise. Le lieu reste à préciser.

Ana Stegnar

Danseuse, chorégraphe et pédagogue, elle est passionnée par les pratiques somatiques. Enseignante certifiée de la technique Skinner Releasing, elle partage l’approche somatique dans ses créations chorégraphiques. Formée en danse contemporaine au CNDC d’Angers et en arts de spectacle à l’UCL, elle crée des spectacles de danse-théâtre avec le danseur aveugle Saïd Gharbi. Dans ses cours et ses stages, elle propose de fermer les yeux pour éveiller la conscience corporelle au travers du sensible et de l’imagination. Elle veut favoriser l’ouverture à de nouvelles possibilités de mouvement dans le studio et dans la vie quotidienne.

Olivier Roisin

Diplômé en 2013 de l’Institut de Rythmique Dalcroze (pédagogie active de l’expression corporelle, Bruxelles), il se forme ensuite en gestion de conflit (Université de Paix, 2014), en gestion culturelle (BAGIC, 2017) et en intervention systémique (CFIP, 2020). A travers l’ASBL Mouvance, depuis 2015, il forme médiateurs, enseignants et artistes, notamment à la médiation culturelle et artistique, et coordonne divers projets en partenariat avec des écoles, des institutions culturelles, des compagnies, des associations... En 2020, il obtient le Prix Akcess pour l’outil Ricochet, fruit d’un partenariat avec le Musée royal de Mariemont (depuis 2013).

Une formation financée par la Fédération Wallonie-Bruxelles
dans le cadre de l'appel à projets de formation en médiations artistiques et culturelles